A- A A+

banniere fibre 14

Logement

Voisins connaît aujourd’hui une baisse de sa population, produit d’un solde migratoire
largement déficitaire et d’un fort vieillissement de la population. La rédaction vous
propose un état de lieux réalisé à l’aide du diagnostic démographique établi pour la
ville (Laurent Chalard, Consultant) le 15 juin dernier, complété par les chiffres 2011 de l’Observatoire de Saint Quentin en Yvelines parus en 2014.

La population vicinoise ne cesse de baisser, passant de 12 775 habitants en 2009 à 11 984 en 2014, le phénomène est bien réel.
Trois constats :
- une augmentation importante de la population senior
- une taille de ménage de plus en plus petite
- des logements de plus en plus sous-occupés (départs des enfants).

Le logement locatif social

à Voisins, l’habitat pavillonnaire est largement dominant (67% de maisons), toutefois la construction d’habitats collectifs est en plein essor. On compte 4 403 logements répartis entre 1 420 appartements et 2 961 pavillons (+ 22 autres logements : hôtels). Parmi ces logements, 4 309 sont des résidences principales soit 97 % de la totalité. Les logements locatifs sociaux représentaient près de 15 % au 1er janvier 2014.

D’ici 2025, l’état contraint les villes de plus de 1 500 habitants (pour l’Île de France) à disposer d’un minimum de 25% de logements locatifs sociaux, c’est le cadre législatif.
Son non respect entraîne des sanctions financières. A ce jour, Voisins ne répond pas aux obligations. En 2015, elle aurait dû s’acquitter de 160 000 €*. Cependant, la ville et la CASQY ayant réalisées des dépenses visant à favoriser le logement locatif social, une déduction a été accordée et finalement la pénalité devrait s’élever à 30 000 €.

Tous les 3 ans, des points d’étapes permettent au Préfet de constater les actions engagées par la Ville pour respecter ses obligations d’ici à 2025. La première est la période 2014 à 2016. Le Préfet a la possibilité, s’il constate une carence, de se substituer au Maire pour préempter des propriétés** et multiplier par 5 la pénalité financière.

* estimation des services financiers de la Ville au 15 septembre 2014
** l’état peut racheter un bien immobilier pour créer des logements locatifs sociaux