Zéro Phyto


Qu’est ce que le Zéro Phyto ?

La loi Labbé interdit à partir du 01/01/2017 aux personnes publiques d’utiliser/faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades et voiries ( sauf pour des raisons de sécurité ...) accessibles ou ouverts au public.

Les produits phytosanitaires de biocontrôle, à faibles risques et autorisés en agriculture biologique restent cependant utilisables, ainsi que tous les autres produits de protection des plantes (macro-organismes, substances de base).

Les particuliers sont également concernés par cette loi car depuis le 1er janvier 2017, la vente en libre-service des pesticides chimiques de synthèse n’est plus autorisé. Ces produits doivent désormais être délivrés après un conseil personnalisé donné par un vendeur certifié. Les produits de biocontrôle et ceux utilisable en agriculture biologique ne sont pas concernés par cette loi.

A partir du 1er janvier 2019, la vente de pesticides chimique de synthèse sera tout simplement interdite aux particuliers. Encore une fois, les Les produits de biocontrôle et ceux utilisable en agriculture biologique ne seront pas concernés par cette loi.

De quels produits parle t’on ?
• les herbicides,contre les herbes indésirables, dites « mauvaises herbes »,
• les insecticides,contre les insectes,
• les fongicides,contre les maladies causées par les champignons.
•les biocides,utilisés pour éliminer les rongeurs et les taupes.

Pourquoi cette interdiction ?
L’utilisation des pesticides en ville atteint  les populations au plus près, notamment les enfants, particulièrement sensibles à la toxicité des produits phytosanitaires.
Les risques d’exposition ponctuelle ou prolongée peuvent provoquer des intoxications aiguës ou chroniques, variables selon le profil toxicologique du produit utilisé et selon la nature des expositions et de leur intensité.
Enfin, l’utilisation de pesticides professionnels dans les espaces verts ou sur les voiries, peut constituer une source importante de contamination des eaux. Les désherbants utilisés sur des surfaces imperméables ou peu perméables (trottoirs, cours bitumées ou gravillonnées, pentes de garage etc.) se retrouvent dans les eaux superficielles ou souterraines et entraînent,très souvent du fait d’une infiltration rapide, une pollution des eaux liée au ruissellement.

Quels impacts sur nos espaces verts et voirie ?

Le désherbage :
Des techniques alternatives comme les méthodes thermiques (infrarouge, flamme directe, vapeur, eau chaude, mousse chaude) ou encore les méthodes mécaniques (binette, brosse rotative, balayeuse...) existent et peuvent être mises en place. A Voisins, c’est cette deuxième solution qui est mise en œuvre.

Le paillage des massifs :
Il empêche l’eau de s’évaporer et lutte contre la pousse d’herbes indésirables.C’est ainsi que les sapins de noël collectés sont broyés et déposés au pied des massifs devant la mairie chaque mois de janvier.D’autres types de paillage  végétal(Bois raméal fragmenté, copeaux de peuplier,cosses de cacao ou de sarrasin) sont étalés au pied des plantations.
Du paillage minéral (Ardoise ou brique pillée)est également utilisé comme Place des Douves , Maison Decauville ou encore devant le Centre Sportif des Pyramides.
L’utilisation de plantes tapissantes de type sédum ou lierre en pied d’arbre permet également de limiter la pousse des herbes.

La lutte biologique intégrée :
Utilisation de larves de coccinelles et de chrysopes pour lutter contre les pucerons à la roseraie de la croix du bois
Installation de nichoirs pour favoriser le développement d’une faune « utile ».
Préservation d’espaces refuges (ex : tas de bois)pour les hérissons, grands dévoreurs de limaces …
L’enherbement des surfaces stabilisées : l’aspect visuel est amélioré tout en limitant l’impact du piétinement.

Les plantations diversifiées :
Elles garantissent un écosystème riche et permettent le développement naturel d’espèces animales, véritables alliées du jardin. Elles sont de véritables refuges pour de nombreuses espèces.
d’insectes, où prédateurs et proies s’autorégulent. C’est un premier pas vers la lutte biologique ainsi qu’un moyen de lutter contre le déclin de certaines espèces.

Changer notre regard sur les « Mauvaises herbes » !
Saviez-vous que la première fleur que butinent les abeilles est le pissenlit ? Que beaucoup de nos dites « mauvaises herbes » constituent la base de nourriture de certains oiseaux ?
Ces plantes spontanées sont un élément de la nature , la non utilisation de produits chimiques doit nous conduire à accepter la présence d’herbes ainsi que d’une végétation spontanée et moins maîtrisée au sein de l’espace public.

Nous contacter

 Mairie

1 place Charles de Gaulle 78960 Voisins le Bretonneux.

01.30.48.58.68

votre.courriel@voisins78.fr

Lu-Ma-Je-Ve: 8.30 - 12.00 et 13:30 -  17.15
Mercredi : 13.30 - 20.00
1er et 3ème samedis de chaque mois (hors vacances scolaires) : 9.00 - 12.00 (Etat-civil)


Police

La police municipale est joignable au 01.30.48.58.90 aux horaires de la mairie. En dehors de ces horaires ou en cas d'absence, vous pouvez appeler au 06.13.88.20.50.

Le commissariat de Guyancourt est joignable au 01.30.48.26.70
En cas d'urgence composez le 17