A- A A+

banniere fibre 14

  • Accueil
  • Citoyenneté
  • Parole aux groupes politiques

Parole aux groupes politiques

Vivre Voisins !
Majorité - Alexandra Rosetti, Maire 

En matière de circulation, chacun défend sa vision et cherche à préserver son quartier, c’est naturel.

Les élus ont pour mission de résoudre cette équation à l’échelle communale, sans favoriser un quartier au détriment des autres. Les solutions proposées pour la traversée de Voisins, comme par exemple envisager la fermeture du centre-ville le matin, vont à l’encontre de ce principe, puisqu’il s’agirait de déplacer le problème ailleurs dans Voisins, sans le résoudre.

Si la solution à nos difficultés consistait à fermer des voies d’accès, alors d’autres quartiers seraient en droit d’attendre la même chose.

A la suite de l’expérimentation du carrefour de la Remise qui a mis en évidence le lien étroit entre différents points névralgiques de SQY, dont les répercussions ont impacté à la fois le carrefour de la route de Guyancourt, le rond-point Kessel et l’échangeur des Garennes, nous poursuivons nos recherches, épaulés par les services du département et ceux de SQY.

La traversée de Voisins, concertée et pensée dans sa globalité reste une priorité, n’en déplaise à ceux qui par le passé ont posé des "rustines démagogiques" (un ralentisseur par ci, une chicane par-là), dont nous constatons tous l'inefficacité aujourd'hui.

Seule la vision globale de notre territoire nous permettra de trouver des solutions acceptables par tous.

Comptez sur notre détermination pour faire avancer tous les sujets, même les plus difficiles !

Parlons-en sur le site participatif de la ville : www.voisins.today

Facebook : @Rosetti.Alexandra

www.vivrevoisins.fr

 

Pour Voisins, avec vous !
Minorité - Jean Hache 

La France a, à nouveau, fait l’objet d’une attaque terroriste, et le courage du Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame a suscité une émotion et une admiration légitimes. Si ce geste est bien un geste de protection de la vie d’autrui, c’est aussi le geste d’un engagement sans concession, basé sur des valeurs fortes, au service de la société et du pays. C’était l’action d’un militaire, son issue n’était pas un renoncement à la vie, le combat pouvait être gagné.

Face à des individus qui cherchent à répandre la terreur et la division, ce geste nous invite à ne pas rester passifs, à ne jamais renoncer, à ne rien relativiser, mais à affirmer la solidarité qui, seule, doit s’imposer. Evitons donc d’attiser les crispations, rappelons que l’arsenal juridique, qui s’est renforcé régulièrement, ne peut être efficace que si nous ne restreignons pas la place de l’autorité judiciaire et que si l’unité nationale est forte et réelle, sans préoccupation partisane.

Ne limitons pas notre réaction à ce dramatique événement à de l’émotion, si légitime soit-elle. Ne nous déchargeons pas rapidement sur nos dirigeants. Notre responsabilité de citoyen est tout aussi importante. N’acceptons pas le communautarisme, qu’il soit musulman, catholique ou autre, n’oublions pas que la mixité et le partage des cultures sont des atouts à utiliser, et que le développement économique, s’il ne résout pas tout, est une composante essentielle à l’harmonie et à la cohésion de notre pays.

 

Contactez la gauche vicinoise : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Voisins ma Ville
Minorité - Thierry Gasteau

En politique, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

Tout pousse à penser que cette citation devient le nouvel adage de Mme le Maire.

Les sujets qui surgissent démontrent que ses beaux préceptes de campagne ne relevaient, pour finir, que de la "promesse électorale".

Nous ne reviendrons pas sur les problèmes de circulation qui devaient être réglés par des solutions simples. Solutions qui, aujourd’hui, s’apprêtent à ouvrir un peu plus notre centre-ville à la circulation de transit.

Ou sur la maîtrise de l’urbanisation que cette équipe allait imposer aux promoteurs. Domaine dans lequel nous sommes passés de projets structurants à un saupoudrage d’immeubles parfois incohérents et mal maîtrisés.

Mais s’il y a un exemple symbolique de cette politique du "y a qu’a, faut qu’on", c’est celui de la superette de la Grande-Île, dont la réouverture fut promise par un tract hasardeux une nuit de clôture de campagne.

Quatre ans plus tard, les projets se sont succédés, et ont tous avorté, laissant ce commerce de 350 m2 désespérément vide.

Devant cet état de fait, la solution présentée par la majorité réside dans la construction, en lieux et place, d’un immeuble !

Pourtant, des solutions alternatives existent pour conserver l’attractivité de ce quartier, comme la création d’un centre médical qui regrouperait les médecins du secteur ainsi que de nouveaux professionnels.

A défaut d’être écoutés par la majorité, nous ferons bientôt des propositions dans ce sens aux Vicinois.

Thierry GASTEAU et
Jean NGAFAOUNAIN
Rejoignez-nous sur Facebook : Thierry Gasteau

 

Tous rassemblés pour Voisins
Minorité - Olivier Afonso

Un héros français

Nous avions prévu d’évoquer ce mois-ci le budget primitif communal 2018, ses objectifs proclamés et l’ambition mesurée qu’il traduit en fait en matière de préparation de l’avenir.

Hélas l’actualité récente, dominée par ce nouvel acte terroriste abject, nous oblige à évoquer à nouveau le sujet de la sécurité.

Nous avons tout d’abord une pensée pour les victimes innocentes de Trèbes (Aude), leurs familles et leurs proches.

Nous nous inclinons, avec le plus profond respect, devant le sacrifice d’un homme qui a incarné à lui seul le courage, l’abnégation et la résistance face à la barbarie. Le sacrifice extrême dont a fait preuve cet officier de Gendarmerie nous rappelle de manière aveuglante l’esprit de résistance qui doit nous habiter, sans ostracisme.

Ce nouvel attentat islamiste témoigne encore une fois des risques encourus par les forces de l’ordre et les armées pour assurer notre sécurité quotidienne. Notre pays est en guerre contre des extrémistes, celle-ci se déroule sournoisement sous nos yeux et autour de nous. Chacun d’entre nous peut hélas en être victime.

Que ce soit à Paris ou en province, aucune commune n’est aujourd’hui à l’abri d’un attentat terroriste. Fort de ce constat, nous avions proposé et défendu en 2016 l’armement de notre police municipale.

Arnaud Beltrame a offert sa vie, il a permis d’en sauver une autre. Par son sacrifice ultime, cet officier mérite notre respect et notre gratitude.

Nous lui dédions modestement cette tribune.

Olivier Afonso
& Chantal Demessence

Facebook :
@tousrassemblespourvoisins
www.trpv.fr