A- A A+

banniere fibre 14

  • Accueil
  • Citoyenneté
  • Parole aux groupes politiques

Parole aux groupes politiques

Vivre Voisins !
Majorité - Alexandra Rosetti, Maire

C’est le printemps !

La sève monte et nous apporte son lot de tracts aux propos fleuris. Madame Le Maire y est accusée de “censurer” ses opposants. Soit !

Parlons “liberté d’expression” : lorsque M. Gasteau, directeur de cabinet de M. Biette, était à la manœuvre, le journal municipal était l’unique espace d’expression des minorités et ne paraissait que tous les deux mois.

Nous avons mensualisé le Vicinois, ce qui a doublé l’espace d’expression des minorités. Nous avons développé la présence de la ville sur les réseaux sociaux traditionnels, y compris des pages dédiées à la jeunesse et créé Voisins.today, un réseau social local où chacun peut s’exprimer librement (une première en France). Espace sur lequel nos opposants n’ont toujours pas jugé bon de s’exprimer...

En revanche, ils se sont récemment permis sur leur page facebook, de supprimer des commentaires favorables à Mme le Maire, de Vicinois qui la félicitaient et saluaient son courage dans sa décision de parrainer Alexandre Jardin ! Nous avons, en outre, fait inscrire au règlement intérieur la possibilité de publier une tribune libre sur le site internet de la Ville.

Bref, jamais les espaces d’expression n’ont été aussi nombreux et ouverts sur Voisins.

Si M. Gasteau avait daigné participer aux réunions sur le règlement intérieur, il serait au fait des nombreux moyens d’expression qui lui sont offerts. Un peu facile de crier à la censure pour dissimuler la remise d’un texte en dehors des délais imposés par l’imprimeur !

Facebook : @Rosetti.Alexandra
www.vivrevoisins.fr

Pour Voisins, avec vous !
Minorité - Jean Hache

L’élection présidentielle est l’acte majeur de la vie politique et démocratique française. Aujourd’hui, les candidats sont connus. Malgré le niveau regrettable de la campagne largement imputable au bruit des affaires qui masque les débats de fond et permet à certains de s’en affranchir, chacun aura à coeur de choisir le candidat qui lui semble le plus proche de ses valeurs et le plus apte à répondre aux besoins et aux attentes de tous pour les cinq ans à venir. Nous nous interrogeons cependant, et disons-le franchement nous ne comprenons pas, le choix de Madame Rosetti d’utiliser son droit de parrainage pour parrainer Alexandre Jardin.

Est-ce par conviction, considérant que la solution des problèmes français viendra de la société civile ? Pourquoi ne met-elle pas alors à l’œuvre à Voisins ce souci d’agir avec la société et non à sa place, et quelle est la cohérence avec sa revendication assumée du cumul des mandats, Maire, Vice-présidente de l’agglomération, Conseillère départementale ?

Est-ce par irresponsabilité, par manque de courage et refus d’assumer devant les Vicinois un choix entre Le Pen, Fillon, Macron, Hamon, Mélenchon pour ménager tout le monde ?

Nous ne le savons pas mais nous ne pouvons pas considérer que ce soit par galéjade. Madame Rosetti nous éclairera peut-être, mais pour nous, et nous savons que cela est largement partagé par l’ensemble des Vicinois, ce qui compte ce sont les valeurs et les convictions, et il n’est pas question d’y déroger.

Contactez la gauche vicinoise : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Voisins ma Ville
Minorité - Thierry Gasteau

Un nouveau programme immobilier au centre village ?

Comme nous vous l’indiquions le mois dernier, le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal proposé par Madame Rosetti et voté par la majorité prévoit quelques nouveautés dans les règles d’urbanisme existantes au centre village.

Ces dernières permettent notamment la destruction d’une maison jusqu’ici classée, afin de “faciliter” la réalisation d’un programme immobilier sur l’emprise actuelle de l’ancienne ferme située entre la rue de Port Royal, la rue Pascal et l’allée Mathilde de Garlande.

Lors du débat précédant le vote du PLUI, réinterrogeant la majorité sur ce point, nous avons été accusés de “spéculations visant à inquiéter les gens”.

Spéculations !! Comment peut-il en être autrement puisque cette information a été portée à notre connaissance par hasard, par une conseillère de quartier lors d’une réunion de travail, aux grands émois du Maire, et sans aucune explication de la majorité.

Combien de logements? Quelle typologie? Quelle emprise ?

Plus de deux mois après, toujours aucune information ne nous a été communiquée, et de vagues réponses sont apportées aux riverains.

Ce sont sûrement là les effets de la “bienveillance” de la majorité tant vantée par Madame le Maire.

Mais il est vrai que, pour elle, les élus d’opposition n’ont aucune importance ni légitimité... Il suffira d’organiser à la dernière minute je ne sais quel “atelier“ avec les seuls riverains pour pouvoir affirmer faire de la concertation....et de la communication.

Thierry GASTEAU et Jean NGAFAOUNAIN

 

Tous rassemblés pour Voisins
Minorité - Olivier Afonso

La jeunesse est une priorité

Notre ville doit offrir à nos jeunes un environnement favorable à leur réussite et à leur épanouissement ! Continuons à faire de nos écoles des lieux d’excellence.

Généralisons les tableaux numériques interactifs (TNI), expérimentons le cartable dématérialisé,... Le numérique est un vecteur d’avenir incontournable.

Renforçons la sécurité de nos écoles et de nos centres de loisirs. Certaines de nos écoles sont victimes de “squat” le week-end. Des graffitis fleurissent, des objets plus ou moins dangereux sont laissés sur place.... Enfin, des actions de prévention doivent permettre de lutter contre la violence et le harcèlement moral entre les enfants.

L’action du service jeunesse doit être soulignée, mais améliorons les conditions d’accueil des enfants en situation de handicap et de leurs familles dans les lieux d’accueil de la petite enfance.

La réforme des rythmes scolaires, imposée autoritairement par le gouvernement socialiste est appliquée depuis quelques années à Voisins. Si les activités sont variées et éducatives, les enfants sont dans un état de fatigue incontestable. Il convient également d’anticiper et de réfléchir au maintien et au financement des TAP (temps d’activités périscolaires) si l’Etat devait se désengager dans les prochains mois.

Nous saluons le travail et le dévouement remarquable de nos animateurs, éducateurs et du personnel enseignant.

Olivier Afonso & Chantal Demessence
www.trpv.fr